Newsletter #12

Newsletter #12

La saison démarre .... plein gaz !!!

Avant le grand démarrage ... un peu de bricolage !!

On sait que pendant la saison, on a le temps de rien, alors autant préparer le maximum de choses avant d’être débordé !! même si on sera de toute façon débordé !!! 

On désherbe tout à la main, l’idéal est de ne pas avoir à désherber !!!  en utilisant du paillage au maximum, néanmoins il est indispensable de le faire sur quelques cultures. Je n’avais pas trouvé d’outils qui me convenait,  j’ai perdu pas mal de temps l’an dernier. Le fait de travailler sur de petites surfaces, des largeurs de 70cm n’aident pas à trouver du « standard ».

On a adapté avec Jerome Prono (atelier de métallerie à Baden) des outils à mettre sur mon « vélo ». Ça marche d’enfer !! tout ça en troc, échange outils contre légumes : j’adore … 

On prépare l’irrigation enterrée pour cette année, quelque 300ml de tranchée pour le passage des tuyaux, on va enfin avoir du ‘haut débit’ !!! pour arroser, et ce sur plusieurs surfaces en parallèle, ça va nous faire gagner un peu de temps chaque soir !! 

Depuis votre beau cadeau de départ, nos biquettes vivaient à la maison et j’avais dû à l’époque construire un enclos à la va-vite pour accueillir Blonquette et Brunette. Les poules ont pris le relai dans l’enclos, par contre les biquettes sont maintenant au verger sur la route de port blanc. L’enclos n’était plus adapté pour les poules et pas bien placé, on l’a déplacé avec Paul et Gab.

Enfin ça confine un peu quand même, alors Suz et Gab se sont lancés dans un salon de jardin en palettes pour vous accueillir, une vraie réussite, le soir même on prenait l’apéro et repas au soleil, bravo les biloutes  !!! 

 

Verger, entretien et clôture

La fin de l’hiver est propice à la taille des fruitiers. 

Les moutons et biquettes s’occupent de la tonte, sauf quand les biquettes se tirent chez les voisins !! il a fallu refaire un bout de clôture en dur, les filets électriques ne suffisent plus. 

On a  malheureusement perdu notre bélier, il est resté quelques jours accrochés par la corne à un noisetier et lorsque je l’ai décroché, il n’était pas très en forme et n’a pas réussi à prendre le dessus les jours suivants .. snif … mais comme la vie est belle, le même jour, notre brebis a mis bas d’une petite agnelle, suzon a choisi, ce sera Chouquette !!! 

MAndala, de la théorie à la pratique

De la théorie à la pratique il y a souvent un temps, Julie n’en a pas perdu !! elle en parlera mieux que moi !! 

C’est un projet qui me tenait à coeur mais entre l’art-thérapie, les ateliers d’arts plastiques, les chambres d’hôtes, je ne voyais pas comment entamer ce projet. Une belle rencontre avec Chloë, qui suit une formation en herboristerie, a permis à cette idée de jardin de faire son chemin dans ma tête. Ensuite Juliette et Jeanne Hélène se sont motivées pour l’aventure en démarrant des semis. Tout s’est acceléré, lors de nos ateliers artistiques avec Juliette nous avons travaillé les esquisses de ces futurs jardins mandala. Le confinement m’a permis de me poser sur cette belle idée pour qu’elle devienne réalité. Le dessin abouti, quelques travailleurs bien costauds, merci Paul Demellier et Gabin pour la découpe des bois, les commandes de plants en parallèle : Merci Marion (Envie de Potager au Bono) – Mélanie (La Belle Saison à Crach) et Jérôme un ami plus qu’amateur à Baden. Et puis des petites mains pour pailler, merci mes loulous de votre aide et aussi planter, merci Juliette et Chloë et surtout pour tes conseils judicieux. Et voilà le tour est joué. Nous éspèrons d’ailleurs avec Chloë pouvoir démarrer au mois de Juillet des ateliers Nature et Création pour les enfants. Affaire à suivre en fonction du déconfinement…

 

C'est surtout l’énorme saison des plantations et semis ....

En l’espace d’un mois et demi, on va planter ou semer environ 15000 plants à l’oasis; 40% de plus que l’an dernier !! je ne sais pas trop bien comment ça va la faire, mais ça va le faire !!! 

On a un petit rythme bien soutenu : semaine impaire, préparation des terres, compost, fumier, herse … et semaine paire, plantations et semis avec tous. 

Le temps de confinement actuel nous fait prendre conscience des choses essentielles et/ou superflues. Posséder beaucoup, toujours un peu plus d’ailleurs !!  être très riche, vachement plus riche que l’autre même !!  … ne procurent ni plus d’avantages, de joie, de plaisir … de vrai bonheur durant cette période. On se rend compte que les rencontres, partages, les attentions bienveillantes aux autres … sont essentielles et participent grandement à notre équilibre personnel et commun. La volonté des Oasis est justement de proposer un lieu qui permet ces échanges. A Baden nous avons beaucoup de plaisir à accueillir ceux et celles qui veulent partager un moment avec tous… vous êtes toujours les bienvenus 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Newsletter #12”